Retour

Traitement du salpêtre

Traitement du salpêtre
Partager

Pourquoi utiliser une chaux anti-salpêtre ?

La chaux mélangée à de la pouzzolane (roche volcanique creuse), va opérer comme un « buvard » en captant l’eau qui remonte dans la maçonnerie par capillarité et l’évacuer sous forme de vapeur gazeuse vers l’extérieur. Ainsi le mur s’assèche et les sels (salpêtre) deviennent inopérants.


Les désordres d'une façade extérieure

Traces de salpêtre, efflorescences, dégradations d’enduits ou de maçonneries sur des zones homogènes, plus ou moins hautes, généralement au départ du sol, en extérieur mais également en intérieur (cave, entresol, RDC…)


Quelle est l'origine de ces désordres ?

Les murs sont soumis à de nombreuses sollicitations, externes ou internes.

  • Les sels (salpêtre) naturellement présents dans le sol migrent par capillarité dans l’épaisseur des murs, car sur les bâtiments anciens, il n’y a pas de rupture de capillarité (désolidarisation des fondations enterrées avec les murs de façade).
  • L’eau de pluie peut rebondir sur le revêtement de sol extérieur (goudron, ciment…) et rejaillir sur la base du mur et l’user du fait de la répétition de ce phénomène, facteur aggravant d’érosion de l’enduit.
  • L’eau de pluie au sol, peut également être dirigée vers la base du mur à cause d’une mauvaise pente donnée au trottoir ou au sol extérieur.

 

Les conséquences de ces désordres

Les pierres maçonnées peuvent se déchausser, l’enduit s’effriter, jusqu’à « tomber » pour les parties solliciter. Le mur n’est plus protégé de l’eau de pluie qui va s’infiltrer facilement dans la paroi, et en augmenter les désordres.


Le rôle essentiel du soubassement et du pied de mur

C’est la raison pour laquelle on peut constater que l’ensemble des édifices du patrimoine anticipaient cet aspect « destructeur » (pour le moyen et long terme) de l’action de l’eau en intégrant un soubassement ou pied de mur en sur-épaisseur, conçu en fonction des pratiques locales et des matériaux disponibles pour construire.
Cette notion « en sur-épaisseur» était un moyen purement esthétique et simple pour délimiter une zone que l’on savait davantage sollicitée.
Avec l’application du mortier chaux/pouzzolane, on traite efficacement le phénomène de remontée capillaire, les traces disparaissent par l’assèchement de la maçonnerie.


Corriger les désordres d'une façade

Il conviendra tout d’abord d’éliminer l’enduit existant jusqu’au support brut (pierre) par un piochage complet. La hauteur du traitement d’assainissement se calcule comme suit : Hauteur des traces constatées + épaisseurs de la maçonnerie = hauteur à traiter.

L’application du mortier pouzzolanique doit se faire sur une épaisseur d’au moins 20 mm aux nus des pierres pour être efficace. Après séchage (variable en fonction de l’humidité résiduel, quelques jours à plusieurs semaines !) le mortier pourra être recouvert d’un enduit de finition.

 

La méthode utilisée est la même pour le traitement des remontées capillaires lors des ravalements de façades.

 

Contactez-nous